Maintenance moteur

Cette rubrique traite de la partie entretien/Refection/Maintenance des moteurs de karting!!

 Cette rubrique contient différents sujets et tuto permettant de refaire ou entretenir vos moteurs comme un pro !

  1. Comment entretenir son carburateur
  2. L'entretien pour le démarreur
  3. Le montage d'un TAG
  4. Montage d'un moteur avec système de refroidissement
  5. Montage/Démontage d'un embrayage moteur
  6. L'entretien de l'échappement moteur

D'autres sujets peuvent etre traités c'est à vous de le demander...........

 


 

1./ Comment changer son piston sur son moteur comme un pro?

Vous avez un doute sur votre moteur, une impression que celui-ci perd de sa puissance surtout lors de reprise en sortie de virage. Peut-être est-il temps de changer le piston afin de remonter les compression? Si vous disposez des instruments nécessaires, il est assez simple de faire un contrôle et de procéder à l'échange si besoin... 

Démontage du cylindre

Premièrement, un contrôle du piston s'impose. Il faut commencer par démonter la culasse. Avec un moteur à refroidissement par eau, attention à bien vider le moteur de toute son eau de refroidissement, faute de quoi vous vous exposez à ce que l'eau tombe dans le carter moteur. Enlevez le cylindre en faisant attention de ne pas arracher le joint d'embase de cylindre au cours de cette opération. En effet, ceci arrive facilement lorsque le joint reste collé d'un côté au cylindre et de l'autre aux carters.

 photo-cyl-1.jpg

changer-piston1-2-1.jpg

N'oubliez pas d'enlever le joint d'embase pour ne pas risquer de l'abîmer pendant la suite des opérations. Il faudra évidemment penser à le remettre ! 

Controle du Jeu Piston/Cylindre

Ensuite avec un palmer, prenez la cote au bas de la jupe du piston (environ 10 à 15mm en partantdu bas du piston) et bloquez le sur cette  mesure.(Cf. photo ci dessous).

 changer-piston1-3.jpg

 

 

 

 

 


changer-piston1-5.jpg

 

 

 

Puis, étalonnez ensuite le comparateur à 0 dans le palmer. En balançant le comparateur dans le cylindre à différents niveaux vous recueillerez deux informations (voir schémas ci-contre).

 

 

 

 

 

 La déformation du cylindre tout d'abord!!

changer-piston1-6-1.jpgchanger-piston1-4.jpg

La mesure prise en différents points du cylindre doit être à peu près constante. Une déformation de 1/100e de mm est un maximum au delà de laquelle il faudra faire un glaçage pour un cylindre fonte. Avec un cylindre Nickasyl, le revêtement très dur limite l'usure qui se produit, surtout au niveau du piston.

Cote Jeu Piston/Cylindre

Ensuite, voyons le jeu entre le piston et le cylindre. Pour chaque type de moteur, il existe un jeu maximum à ne pas dépasser (voir tableau synthese ci apres), un jeu minimum en dessous duquel vous risquez un serrage et un jeu optimum qui donne au moteur ses performances maximales. Si vous atteignez le jeu maxi, ou pire si vous ie dépassez, pas de question à se poser. Il faut changer le piston ! Si le cylindre est également déformé, il faudra aussi faire un glaçage pour le redresser et changer de cote de piston. Pour une performance maxi, vous adopterez un piston à peine en dessous du jeu optimum, mais avec une contrepartie, un changement assez fréquent du piston qui tiendra une course ou deux maximum. Pour une gestion à l'économie, vous chercherez plutôt le jeu mini qui vous permettra de faire durer le piston beaucoup plus longtemps. Ci dessous un tableau récapitulatif des cotes (jeu piston/cylindre) de différentes moteurs.. 

Moteur Jeu Mini Jeu Nominal Jeu maxi
IAME X30 10/100e 11/100e 14/100e
IAME KFS 100 09/100e 10/100e 12/100e
Puma Cadet 08/100e 09/100e 12/100e
Puma Minime 07/100e 08/100e 11/100e
Rotax Max 04/100e 05/100e 07/100e

Tableau synthèse: jeu Piston/Cylindre (mini, nomi, maxi) 

Démontage du piston

Pour le démontage du piston, il faut commencer par enlevez le segment. Notez l'ergot sur l'avant du piston. Il faudra en tenir compte pour le sens du piston au remontage. Le clips de piston s'enlève très facilement. Avec une pointe à tracer ou un tout petit tournevis, faites tourner le clips de piston dans sa gorge pour que l'ouverture soit à environ 5 mm de la gorge d'extraction. Soulevez progressivement le clip. Jetez les clips démontés tout de suite, cela vous évitera la tentation de les réutiliser au remontage.

changer-piston2-7.jpgchanger-piston2-5.jpg

Enlevez l'axe de piston en poussant avec une clef pipe de 8. Ou mieux, utilisez un extracteur d'axe de piston. Pendant que vous y êtes, contrôlez la cage d'axe de piston. Si elle comporte une amorce de fente, elle doit impérativement être changée avant le remontage. Décalaminez la culasse si nécessaire.

Rémontage du piston

On peut alors attaquer le remontage du nouveau piston. Mettez la cage à aiguilles en place dans le pied de bielle. Graissez légèrement l'axe de piston et enfilez le sur un coté du piston. Posez le piston dans le bon sens. L'échappement est indiqué par une flèche. Attention de ne pas vous tromper ! En tenant le piston d'une main et en poussant de l'autre avec une clef pipe de 8, enfoncez l'axe dans la cage de tête de bielle.

changer-piston2-4.jpgchanger-piston2-8-1.jpg

Mettez les clips en place avec un appareil spécial ou poussez les progressivement dans la gorge avec le pouce. Ce n'est pas très commode. Faites très attention au bon montage des clips. Un clips plié, c'est un clips qui casse et le résultat est franchement désastreux (destruction du piston et du cylindre au minimum).

Rémontage du cylindre

Remettez le joint d'embase, après l'avoir légèrement graissé ou huilé. Mettez le segment en place. La coupe doit être en face de l'ergot. Mettez le piston au point mort bas et remettez le cylindre. Faites attention à ne pas plier le joint d'embase, faute de quoi vous auriez une prise d'air avec toutes les conséquences qui s'ensuivent (difficultés de démarrage et peut-être même casse du moteur). Mettez en place les différents joints d'étanchéité avant de remonter la culasse.

changer-piston2-1-1.jpgchanger-piston2-9.jpg

Commencez par un serrage léger des quatre écrous. Il est important que la culasse porte bien à plat avant de commencer le serrage. Dans la mesure dupossible, utilisez une clef dynamométrique pour le serrage de la culasse. Serrez en deux ou trois passes en quinconce de couple croissant, jusqu'à 18 Nm.


Voila, vous pouvez désormais changer  seul votre piston moteur !!!Cool

2./ Comment refaire son bas moteur?

Démontage/Nettoyage:

Avant de commencer véritablement le démontage du bloc moteur, n'oubliez pas de démonter allumage, embrayage et pignons avant d'enlever le cylindre. Une fois le moteur démonté, vous en profiterez pour nettoyer soigneusement les différentes pièces. 

maint-refmot-4.jpgmaint-refmot-5.jpg

 maint-refmot-6.jpg

 


 

Il faut bien penser à enlever l’allumage, l’embrayage et les pignons, avant de démonter le cylindre.Les pièces doivent être nettoyées avant de changer les roulements.

 Echange des roulements de vilebrequin:

Vous placerez tout simplement le carter pendant 10 mn dans un four ménager réglé sur 200° ou sinon une plaque chauffante portative fera l'affaire et ca evitera de pourrir le four de maman Langue tirée!!!. C'est l'idéal, car la chauffe du carter est plus régulière.

maint-refmot-1.jpgUn petit instant dans le four et les roulements s’enlèveront presque tout seuls!!

A défaut, chauffez le carter autour du roulement avec un petit chalumeau . L'extraction des roulements de vilebrequin est très facile. A 200°, ils tombent le plus souvent tout seuls. Sinon, il suffit de tapoter un peu avec un mailllet sur la cage intérieure du roulement. La mise en place l'est encore plus, puisque les nouveaux roulements sont froids et rentrent tout seuls dans leur logement. Il suffit alors de nettoyer soigneusement le logement avec un chiffon imbibé de dégraissant. Attention tout de même c'est chaud !!!maint-refmot-3-1.jpgRemettez la rondelle de calage en place, puis le nouveau roulement qui aura été placé dans le frigo quelques minutes, qui rentre tout seul dans Ie carter encore chaud bouillant. Il est préférable de maintenir le roulement en pression avec une pièce lourde pendant le refroidissement du carter comme avec une presse par exemple ou un gros marteau!!

Echange des roulements de l'arbre d'équilibrage:

La vis qui maintient du roulement extérieur de l'arbre d'équilibrage est assez difficile à défaire sans foirer le pas. Avec une clef à chocs sur le carter chaud, cela se passe généralement sans problème.maint-refmot-2.jpgPour le roulement logé au fond du carter. Il suffit de chauffer le carter au chalumeau jusqu'à 100° et de taper le carter avec un maillet pour faire tomber le roulement. Si celui ci a du mal a sortir ré-itérer l'opération, il viendra...!!!

maint-refmot-7.jpgmaint-refmot-9.jpg

Ci dessus le roulement un peu galère à enlever, néanmoins avec du WD40, un chalumeau et un maillet l'extraction devient possible!!

Remontage des carters:

Il ne faut pas assembler les carters chauds. Pour cette raison, l'idéal est de faire l'échange des roulements tout de suite à la fin du démontage du moteur. Les carters auront le temps de refroidir pendant que vous préparez le reste du remontage. 

 Le jeu latéral du vilebrequin:

 Un point très important pour que le moteur prenne facilement ses tours est d’avoir une rotation très libre du vilebrequin. Ceci dépend de trois facteurs.

  1. > Un vilebrequin bien aligné
  2. > Des roulements avec un jeu suffisant
  3. > Un jeu latéral assez important

 

L'alignement du vilebrequin est une affaire de spécialiste, pro ou amateur bien outillé. Ne vous y attaquez pas si vous ne disposez pas des moyens de contrôle indis­pensables, et une certaine expérience. Les vilebrequins modernes sont généralement de bonne qualité avec des faux ronds très faibles, mais on n ' est pas à l'abri d'une surprise. Après un change­ment de cage de tête de bielle ou après une casse de chaîne, c'est un contrôle indispen­sable. 

maint-refmot-8.jpg

Le contrôle et le recentrage du vilebrequin sont une affaire de spécialiste bien outillé.

Les roulements doivent avoir un jeu de construction assez important. Ce jeu est indiqué sur la cage extérieure du roulement par un chiffre., derrière la lettre C. Plus le chiffre est élevé, plus le jeu est important. Ainsi, un roulement C4 à plus de jeu qu'un roulement C3. Les moteurs actuels sont le plus souvent montés avec des roulements C4, qui font en général très bien l'affaire.

L'importance du jeu latéral

Les moteurs de conception “kart”, tels les Puma, Formule FFSA, X30, etc., sont montés avec un vilebrequin qui coulisse à frottement gras à l'intérieur des roulements. Ce n’est pas le meilleur système pour la longévité du vilebrequin, mais c'est assurément le système qui permet au moteur de prendre ses tours le plus facilement. Pour profiter au maximum des qualités de ce montage, il est indis­pensable d'avoir un légerjeu latéral (jeu axial) du vilebrequin dans les roulements, afin de limiter les forces de frottement parasites. Ce jeu doit toutefois rester raisonnable. L'expérience montre qu'un moteur de kart monté avec des roulements classiques fonctionne particuliè­rement bien avec un jeu latéral d'environ 2/10e. A défaut d'autres indications, il doit être compris entre 15 et 25/100e.Pour le réglage du jeu latéral, celui-ci se règle sur presque tous les moteurs (sauf le Rotax) par des cales de 10-20-30/100e à placer dans Je carter, derrière les roulements.

Le contrôle du jeu latéralmaint-refmot-10.jpgUn comparateur fixé sur le carter permet de mesurer le jeu latéral de ce moteur IAME X30 (cf.Photo ci dessus). Montez votre vilebrequin dans le carter “à blanc", sans pâte à joint et sans joints spi. Vous pouvez alors mesurer facilement le jeu latéral avec un comparateur fixé sur le carter et appuyant sur l’extrémité du vilebrequin. Remarque: Si vous montez toujours votre moteur avec la même référence de rou­lements et que ïe vilebrequin n'a pas été désassemblé, le jeu doit être correct dès le premier montage. Si ce n'est pas le cas, enlevez à nouveau un des roulements et jouez sur. les cales d'épaisseur situées'derrière celui-ci. Une fois le jeu latéral correct obtenu, il ne reste plus qu'à faire le montage définitif suivi d’un contrôle de sécurité.

Voilà, vous avez toutes les billes pour refaire votre bas moteur...!!!Innocent

L'entretien du démarreur (KFS, X30, Leopard, Rotax...)

Le démarreur représente un progrès certain par rapport aux anciens karts en prise directe, mais cela fait aussi un élément mécanique de plus qui réserve parfois quelques surprises désagréables en tombant en panne au départ d'une manche, ..

 

Il est parfois nécessaire de démonter votre démarreur pour réparation ou, tout simplement, pour un contrôle et un entretien préventif. La rupture de la tresse des charbons est la panne la plus fréquente. La situation a été améliorée sur les moteurs les plus récents par une enduction de silicone sur les tresses, mais cette panne reste encore suffisamment fréquente pour que certains moteurs soient fournis d’origine avec un jeu de charbons supplémentaire, ce qui veut tout dire...

Le démontage n’est pas trop compliqué, le remontage par contre est un peu plus délicat et s’apparente à une partition de piano à quatre mains. Mais avec deux mains et un peu d’astuce, il est possible de se fabriquer un petit outillage qui rend cette opération assez banale. Plus de raison donc d’hésiter à effectuer un démontage préventif. Il est également facile d’améliorer encore un peu le système pour éviter la casse de ces fameuses tresses.

Avant d'accuser le démarreur

Vérifiez la bonne connexion de votre câble de masse et essayez de changer de batterie. Même un voltage correct n’est pas la garantie d’une batterie en bon état. Un des symptômes d’une batterie qui se détériore est précisément la plus grande difficulté à entraîner le démarreur. Si les connections sont bonnes et si le démarreur accepte de tourner une fois la bougie enlevée, vous êtes pratiquement sûrs que c’est la batterie qui est en cause. 

L'outillage nécessaire pour le démontage

Avant tout cherchez un morceau de tube pour faire un simbleau (photo 1), ce qui rendra le remontage très facile. Il faut trouver un petit morceau de tube dont le diamètre extérieur doit être compris entre 23 et 25 mm de diamètre. Une longueur de 20 à 25 mm est suffisante. Deux coups de scie permettront de l’ouvrir sur toute sa hauteur et environ 1/3 de sa circonférence. Trouvez aussi une petite lame souple, une cale millimétrée de 15 à 25/100e fait parfaitement l’affaire. Complétez avec des outils classiques: tournevis cruciforme, ou mieux clef à chocs et un petit tournevis très fin, un tube de joint silicone et un peu d’Araldite rapide.