Les premiers pas en karting - Partie Chassis

Ça y est ! Vous avez craqué, la tentation a été trop forte et vous vous êtes acheté un kart. Bref, vous avez mis le doigt dans l'engrenage d'un sport-passion. Le kar­ting fait partie de la famille des sports mécaniques et, si aujourd'hui le matériel a beaucoup gagné en finition et en fiabilité, il n'en reste pas moins vrai qu'il va falloir manier "la clé de 12" pour entretenir et même simplement se servir de la bête, et ne croyez pas que le tra­vail diffère selon un kart neuf ou une occa­sion, la maintenance sera exactement la même. Néanmoins pas de panique, il n'y a rien d'insurmontable, nous sommes là pour vous aider dans vos premiers pas ou plus exactement vos premiers tours de roue.

Bien évidemment, votre revendeur n’a pas oublié de vous indiquer un club où prendre une licence (obligatoire) afin de pouvoir étrenner en toute sécurité et en toute légalité votre kart rien qu’à vous. Petit pincement au coeur, l’heure est grave: vous êtes arrivé sur le circuit et il va falloir y aller! c’est le moment de sortir vos notes de votre site favoris afin de ne pas tomber dans les galères classiques du débu­tant en kart moyen.

L'équipement de base

  • EQUIPEMENT sur la PISTE:

Premier conseil, munissez- vous d’une paire de tréteaux ou encore mieux, d’un vrai chariot roule-kart afin de pou­voir travailler à l’aise avec le kart à votre hauteur. Toujours au rayon équipement, un jeu de clés Alen, à pipe et plates garniront judicieusement votre caisse à outils, ainsi qu’une série de tournevis, une pince multiple, un maillet, un mètre, une clé à bougies, quelques colliers rilsan et du ruban adhésif type Chaterton. N’oubliez pas un jerrycan métallique (obligatoire) pour l’essence, un doseur pour l'huile, une pompe ou un com­presseur pour gonfler les pneumatiques, ainsi qu’un manomètre précis pour la pression de ceux-ci.

Check-List - Partie Chassis

Avant de chercher à démarrer, il y a d’entrée des contrôles à effectuer. Commençons donc par ces quelques points très importants sur le châssis... 

La transmission


L'alignement de la couronne et du pignon est très important. Même sur un kart neuf, il y a parfois à revoir. Cette précaution évitera une usure très rapide du pignon, de la couronne comme de la chaîne. A défaut, vous risquez même un bris de chaîne, avec la possibilité de fausser le vilebrequin ! Pour éviter d’éventuels sauts ou casses de chaîne, puis vérifiez la tension de la chaîne faisant office de transmission entre le moteur et les roues arrières. Il faut que la chaîne ait un jeu vertical compris entre un et deux centimètres, s’il est supérieur à cette valeur, desserrer les fixations reliant le châssis au moteur et avancez celui-ci de quelques milli­mètres, ou vice versa. N’oubliez pas qu’une chaîne trop tendue peut entraîner un décentrage du vilebrequin ou d’autres phénomènes ennuyeux. Resserrer le tout et contrôler la tension jusqu’à temps de trouver une tension correct.                     

L'alignement du pignon et de la couronne est très important. La vérification se fait avec un réglet, en enlevant la chaîne. La platine doit être serrée sur les tubes pour réaliser cette opération.

Pour contrôler la tension de la chaîne, la platine doit être serrée sur les tubes. Faites tourner l'arbre arrière jusqu'à trouver le point où la chaîne est la plus tendue. A ce point, il faut avoir au moins 5 mm de débattement vers le haut et vers le bas (1 cm de battement au total). Si la tension n'est pas bonne, desserrez la platine, avancez ou reculez là, resserrez et faîtes un nouveau contrôle. Il est normal de s'y pren­dre en plusieurs fois avant de trouver la bonne tension.

S'il y a un doute, enlevez la chaîne et corrigez l'alignement en contrô­lant avec un réglet (indispensable dans la caisse à outils), celui-ci devant être parfaitement droit. Pour la même raison, vérifiez la tension de la chaîne. Tournez la roue arrière jusqu'au point où la chaîne est la plus tendue. A ce point véri­fiez la tension, en soulevant et abaissant la chaîne, vous devez trou­ver un débattement du brin mou d'environ 5 mm vers le haut et vers le bas (1 cm de débattement au total). Beaucoup plus, c'est un risque de saut de chaîne (voir risques ci-dessus), et chaîne tendue au point dur, c'est votre vilebrequin qui va encaisser. Si ce n'est pas bon, desserrez la platine moteur et refaites une ten­sion. Vous serez sans doute obligés de vous y reprendre à deux ou trois reprises, la tension changeant quand on serre la platine. Même si tout paraît bon, vérifiez le serrage de platine.

FINIR PAR GRAISSER LA CHAINE:

Cette manoeuvre effectuée, Il faut intégralement lubrifier cette chaîne avant chaque série de tours de piste avec un lubrifiant qui colle bien à la transmission (exemple: huile de chaîne de tronçon­neuse), Pour cela, et afin de pouvoir tourner librement les roues arrières, démontez la bougie en faisant bien atten­tion de remettre le capuchon sur celle-ci et de bien la poser au contact des ailettes de la culasse de moteur afin que celui-ci fasse masse, sous peine de détériorer la bobine d’allumage lorsque vous allez tourner les roues, donc produi­re de l’allumage. 

L'arbre arrière


Contrôlez les vis-pointeaux qui maintiennent les roulements en place sur l'arbre arrière. Ils doivent être bien serrés et montés impérative­ment au Loctite. Si les vis pointeau se desserrent, l'arbre va bouger latéralement, si bien que la couronne, le pignon et la chaîne ne feront pas long feu.

Les intravis empêchent l'arbre de glisser sur les roulements. Il faut vérifier leur serrage et ne pas hésiter à les monter avec du Loctite. Un collier rilsan sur la bague du roulement est une sécurité complémentaire.

LES ROUES


On ne compte plus les karts qui ont perdu une roue en marche. La raison est souvent la même: un moyeu mal serré sur l'arbre ou une jante mal serrée sur le moyeu. Utilisez une clef Allen en “T” et n'hési­tez pas à prendre une clef pipe en guise de rallonge. A noter que les clefs Allen en “T” sont indispensables en karting, au moins les cotes suivantes: 5, 6 et 8.

Pour faire un bon serrage sans s'éclater les poignets, utilisez des clefs Allen en “T” et prenez une clef pipe comme rallonge.

L'écrou des roues avant ne doit pas être bloqué à fond. Les bagues de réglages doivent tourner facilement avec les doigts, sauf pour les karts montés avec une entretoise entre les roulements. Si ce n'est pas le cas, desserrez légèrement jusqu'à libérer les bagues.

LA PRESSION DES PNEUS


Vous ne savez pas quelle pression mettre dans vos pneumatiques. Voici déjà quelques idées des principales catégories de rigueur en France, dans le tableau en annexe... Attention, il s’agit de pressions moyennes qui peuvent varier selon le degré d’adhérence du circuit. Il n’est pas étonnant de voir ces pressions montées en cas de piste froide et, au contraire, descendre lorsque le grip devient important.

La pression des pneus est importante pour obtenir un bon grip. Elle est très différente selon les catégories et marques de pneus.

LES ELEMENTS DE SECURITE


Le câble d'accélérateur, d'abord. Vérifiez qu'il y ait bien deux ressorts de rappel, un sur la pédale et un au niveau du carburateur. Le câble doit revenir bien à fond et être légèrement détendu lorsqu'on relâche la pédale. Avec un câble un peu trop tendu, votre kart risque de res­ter accéléré: très désagréable, et même dangereux ! Le même pro­blème peut survenir après coup si les tendeurs de câble ne sont pas bien bloqués par un contre-écrou. Vérifiez les. Idem pour la butée de pédale. 

Le câble doit être graissé dans une gaine normale et monté à sec dans une gaine téflonnée.-->

 Les ressorts de rappel d'accélérateur sont très importants. Il doit toujours en avoir deux, un à la pédale et un autre au carburateur (à tension ou à compression).

Le câble de frein (frein mécanique) ou l'état de la pompe de frein (frein hydraulique) méritent aussi toute votre attention. Vous n'avez que ça pour vous arrêter, c'est pas du luxe.

Le deuxième câble de sécurité est indispensable quel que soit le système de freinage.

  • EQUIPEMENT du PILOTE:

Ne négligez pas non plus votre tenue vestimentaire, pas seulement pour le look mais aussi et surtout pour la sécuri­té. Votre équipement doit comprendre un casque inté­gral homologué type “NF” ou "SNELL", des chaussures montantes pour protéger les chevilles, une paire de gants, et de préférence une combi­naison une pièce qui vous garantira un excellent confort dans le kart, Il vous est égale­ment possible d’acquérir un gilet protège-côtes utile pour bien se caler dans le baquet et éviter de se faire mal aux côtes, la “maladie” classique du kartman.

7 votes. Moyenne 3.43 sur 5.